Hysope

3 rue de Sévigné Villemomble

contact@hysope-tissus.fr

ou 06 63 51 90 32


Parlons un peu de la certification GOTS

10/16/2019

Parlons un peu de la certification GOTS

Je vous explique en quelques mots (enfin, beaucoup de mots...) pourquoi Hysope n'est pas encore certifiée GOTS !



  • La certification GOTS

  

Pour moi, c’est LA meilleure certification internationale pour les tissus Bio.

Elle tient compte de TOUT ou presque… Elle tient compte de la graine de coton, des produits qui lui sont appliqués avant la plantation, de sa culture, du traitement des fibres, de la teinte, des apprêts, mais aussi, et heureusement, des femmes et des hommes qui travaillent à sa culture, de celles et ceux qui participent au filage, au tissage, à la teinture et de celles et ceux qui portent le tissu fini… Bref, de tout ce qui arrive à la fibre de coton jusqu’à ce que le tissu arrive chez vous, oui le stockage, la découpe et l’emballage de votre tissu sont aussi surveillés, et c’est nécessaire ! Il y a même des prélèvements de tissus qui sont faits avec des tests dans des laboratoires indépendants.

Alors c’est compliqué, mais c'est important pour pourvoir avoir une confiance presque aveugle en cette certification.


J’ai étudié le cahier des charges V5.0 GOTS et même si certaines choses peuvent être compliquées à mettre en place, cela suit une logique de non « pollution » de la fibre et de l’environnement que j’approuve complètement.

C’est une certification qu’il faut refaire, et donc payer, tous les ans.



  • La création Hysope et ses enjeux


Lorsque j’ai créé Hysope Tissus l’année dernière, j’ai fait en sorte, dès le départ, de mettre en place tout ce que GOTS préconise pour une société comme la mienne. Je savais déjà que je voulais faire des tissus certifiés GOTS et pas juste Oekotex ou une autre certification beaucoup moins exigeante…


Mon objectif a été aussi de faire tisser les tissus en France et cela a un coût supplémentaire non négligeable. Mais c’est un choix et c’est celui que je vais essayer de tenir au maximum !


Après la question suivante a été de savoir si j’allais me faire certifier tout de suite et acheter juste 5 références de tissus, ou si je retardais la certification et que je commandais plus de références dès le départ. Je devais choisir ce qui me permettrait de donner le plus de chances à Hysope de grandir dans ce monde qui m’était alors presque inconnu.




  • Un choix



 

J’ai été conseillée par une association qui aide au démarrage des petites entreprises et j’ai alors pris la décision (bonne ou mauvaise, mais je l’assume) de commander plus de références et de me certifier plus tard.

C’est un choix que j’ai fait car je voulais vraiment pouvoir un jour, vivre de cette activité, cela dit j’ai continué à suivre le cahier des charges GOTS, et donc je suis confiante aujourd’hui pour le jour où je vais me faire certifier.

Les tissus que j’achète ou que je fais tisser / tricoter sont créés dans des établissements répondant aux critères GOTS, certifiés GOTS eux-mêmes, donc mes tissus sont certifiés GOTS jusqu’à ce qu’ils arrivent chez moi. Mais cela s'arrête là. Dès que j’ouvre les colis, mes tissus perdent leur certification, ce qui est complètement normal puisque je n’ai pas encore payé pour être certifiée et pouvoir utiliser ce label.


  • Les autres exigences


La certification GOTS coûte quelques milliers d’euros, pour une grosse société c’est peu, en effet, mais pour une société comme la mienne, ce n’est vraiment pas la même chose… Quand une société fait plein de bénéfices , être GOTS est une évidence, mais lorsque l’on doit choisir entre faire un réassort / rentrer une nouvelle référence et faire une certification le choix est plus compliqué...

Aujourd’hui, je suis en plein développement, je vois que les choses commencent à se faire et donc je réinvestis tous mes bénéfices dans de nouveaux tissus et dans les réassorts afin de vous donner du choix ! Le choix de l’aspect, des couleurs et des textures !

De plus, quelques petites choses supplémentaires me freinent pour me faire certifier aujourd’hui.

Tout d’abord, le local où je dois m’installer pour les années à venir n’est pas encore rénové, et je ne pourrai pas m’y installer tant qu’il y aura un risque de contamination de solvants (peintures neuves) sur les tissus, cela m’a bien été spécifié par le responsable de la certification GOTS ! Mais je suis en train de vider la pièce et je vais bientôt commencer les peintures. Ce point-là va être réglé d’ici quelques semaines à quelques mois !

Le second point, est le fait que si je paie 2000 ou 3000 euros pour 25 références cela n’a pas le même impact sur le coût des tissus que si je paie cette même somme pour 50 références, auquel cas je n’aurais pas à augmenter le prix des tissus, le prix de la certification sera mieux absorbée par l’ensemble des références.

Encore une fois ce sont des choix !


 
  • Les tissus français ?


Un des choix que j’ai eu à faire lorsque j’ai commencé a été : de faire des tissus exclusivement tissés en France à un certain prix, ou, de les acheter moins cher, plus loin et du coup avec une meilleure marge...

Loin de moi l’idée de faire la morale à ceux qui font tisser / tricoter leurs tissus ailleurs qu’en France, chaque démarche à ses raisons et je respecte les choix de mes concurrents sans aucun souci.

Ceci dit, il a fallu quand même que je me décide, et j’ai choisi de faire tisser mes "chaîne et trame" en France, dans la seule entreprise Française à ce jour qui fait du bio certifié GOTS, c’est une société qui fait des tissus bio depuis de nombreuses années et qui est très efficace.

C'était important pour moi d'augmenter les ventes de cette entreprise afin de permettre à la filière BIO de continuer à se développer !

Puis j’ai voulu compléter mes tissus "chaîne et trame" avec des tissus "maille", mais pour cela je n’ai pas trouvé de fournisseur français. J’ai donc pris le parti d’acheter mes tissus ailleurs qu’en France sans trop m'éloigner, c'est-à-dire tricoté et teint au Portugal, jusqu’au jour où un tricoteur français qui fera des tissus de qualité, se fera certifier GOTS.


Ce sont donc des choix, que chacun fait et qu’il faut juste assumer ! Pour le moment mes mailles viennent du Portugal, et franchement ils sont très forts dans les jerseys et autres tissus tricotés.

Après, ils ne sont pas les seuls, d’autres pays comme la Turquie ou la Grèce par exemple font des tissus de très belle qualité.

 



 
  • Les démarches de recyclage/zéro déchet

Je vais aussi vous expliquer tout ce que je fais au quotidien pour mes tissus, qui vont devenir les vôtres, et ma démarche éthique !

Alors déjà, lorsque j’achète des tissus, je demande que plusieurs références soient sur un seul et même rouleau, cela me fait un peu de travail supplémentaire, mais cela permet aussi de ne pas demander un rouleau par référence et d’avoir plein de rouleaux à jeter à chaque livraison!

Parlons de ces rouleaux, ils sont faits de cartons, je pourrais donc les mettre au recyclage, mais pour le coup je les garde, et je les propose aux centres de loisirs de ma ville et à l’école de mes enfants, croyez-moi je fais des heureux !

Ensuite, les rouleaux de tissus que je reçois sont enveloppés dans un film de plastique sans PVC, et là je vais avoir du mal à me passer de ce plastique car il permet de garder les tissus propres dans le camion…

Cela dit je ne jette pas le plastique et je le réutilise au besoin pour les commandes professionnelles.

Puis, je coupe les tissus sur une table d’occasion, qui pour le moment est adaptée à mon besoin !

Avec des ciseaux que j’aiguise régulièrement car ce sont des outils précieux que je ne compte pas changer lorsqu’ils coupent moins bien…

Pour les merceries, les bolts (cartons support de tissus) que j'utilise sont exclusivement des bolts de récupération, et un énorme merci aux merceries qui me les gardent et qui me les donnent lorsque je passe les voir !

Pour vos colis j’utilise du carton 100 % recyclé ou à défaut 75 % recyclé avec un label PEFC pour le reste du papier utilisé, qui indique une gestion durable des forêts, mais bon, le mieux c’est du 100 % recyclé mais cela n’existe pas dans toutes les dimensions…

Alors je pourrais aussi faire comme les grandes enseignes de vente de tissus et mettre vos tissus dans des enveloppes en plastique, cela coûte vraiment beaucoup moins cher… mais cela ne va pas avec mes convictions…

Il faut savoir que les cartons et les enveloppes que j’utilise coûtent entre 0,55€ et 2€ pour les plus gros cartons, et je ne reporte pas ce coût sur les tissus !

Le scotch aussi est en papier recyclé avec une colle sans produit toxique et qui est entièrement recyclable.

Pour les factures, c’est du papier 100 % recyclé, donc il est moins blanc qu’un papier non recyclé mais tout aussi efficace !

Pour les professionnels, le catalogue que je donne est en carton 100 % recyclé aussi, avec des tissus coupés par moi-même, les étiquettes sont elles aussi en papier recyclé, créé dans le bel atelier d'une relieuse de qualité ! Merci Bertille :)

J’ai choisi des enveloppes en papier recyclés avec une garniture en papier recyclé aussi, qui me permettent de mettre en sécurité vos tissus, elles sont plus chers mais s'il pleut, j’espère que vos tissus resteront au sec !

Je fais toutes mes livraisons de colis en vélo, que ce soit à la Poste, au Relais Colis ou au Mondial Relay !

J’essaie vraiment d’avoir une empreinte carbone la plus faible possible, il y a déjà assez de carbone dépensé avec les livraisons ! Et c’est tellement plaisant les ballades en vélo :)

Les chutes de tissus sont compostées, dans le compost de mon jardin, elle servent aussi à l’école de mes enfants car une maîtresse m’en a demandé pour faire du tissage avec les enfants.

Les chutes qui sont dues aux défauts des tissus j’en fais des échantillons ou des catalogues, tout est réutilisé au quotidien !

Le papier que je gâche, oui j’en gâche par moment car j’ai fais une mauvaise impression par exemple, je les garde et je m’en fais des petits carnets qui me servent de brouillons ou de bloc-notes, je fais des listes sans arrêt, donc c’est bien utile !


Depuis maintenant plusieurs années j’ai commencé une démarche zéro déchet personnelle. Encore une fois je ne suis pas parfaite, sur ce point j’ai encore plein de choses à mettre en place au sein de ma maison et de ma famille, mais je fais ce que je peux , de mon mieux, et je m’améliore au fur et à mesure.

Avec un groupe d’amies, nous avons même mis en place un programme zéro déchet au sein de l’école de nos enfants, et j’en suis fière...

Alors même si je manque de temps, je prends le temps de faire cela car je trouve que c’est important de donner l’exemple à nos enfants, et si je montre l’exemple à la maison mais qu’à l’école on demande 36 cahiers avec couverture en plastique, et qu’il font des photocopies sur du papier bien blanc non recyclés, bah ce n’est pas cohérent... On organise aussi une cleanwalk le 30 novembre, avis à ceux qui vivent près de Villemomble en région parisienne !

Et puis on organise toutes les soirées des collégiens avec davantage de responsabilités, finis les gobelets jetables et les bouteilles d’eau en plastique, et des aliments plus sains que les sodas et bonbons habituels.…

Bref, je fais de mon mieux même si ce n’est pas assez à mes yeux !



 

 

 
  • Les fournisseurs

Pour ce qui est du choix des tissus et des fournisseurs, je fais des salons, dans lesquels je passe des heures à rechercher des fournisseurs pour ce que je souhaite faire dans l’avenir. Je leurs pose plein de questions sur leurs propres fournisseurs et sur leur manière de travailler. Je leur demande leurs certificats et je les vérifie auprès des organismes officiels.

Ensuite vient le temps de choisir les matières, il faut savoir qu’aucun fournisseur de tissus en France ne fait que du tissu GOTS, les tisseurs / tricoteurs font aussi des tissus non-GOTS, du coup leur offre est forcément limitée en GOTS car la demande n’est pas encore très répandue ! Donc soit ils ont ce que je veux, soit ce n’est pas le cas et il faut payer une étude pour obtenir le tissu souhaité, ce qui vient s'ajouter au prix du nouveau tissu ! 

Les fournisseurs doivent faire suffisamment de bénéfice lorsque je leur commande du tissu, donc j’ai le choix entre commander beaucoup et moins cher et commander peu et plus cher… bon bah c’est encore une fois une question de compromis !

Donc le choix est cornélien lorsque le nerf de la guerre est de respecter son budget.

C’est vrai que si j’avais 50 k€ d’avance je ne me prendrais pas la tête de la même façon, mais pour le moment je jongle avec l’argent, mais c’est le lot de toutes les petites sociétés qui débutent, je suis loin d’être la seule dans ce cas, et c’est plutôt rassurant !



  • La relation clientèle

Je prends soin de répondre à tout le monde, professionnels et particuliers, cela prend beaucoup de temps mais c’est à mes yeux quelque chose d’essentiel ! Je pense qu’il est important de savoir que si l’on a un problème avec un tissu que l’on vient d’acheter dans une enseigne, on a quelqu’un vers qui se tourner et qui va trouver une solution à notre problème, c’est ce que j’attends lorsque j’achète un tissu, donc c’est ce que je vous propose.

Pour ce qui est d’Instagram, je réponds aussi dès que j’ai connaissance d’un commentaire et que je pense qu’il est essentiel d’y apporter une réponse.

J'essaie d'avoir toujours une attitude bienveillante, et positive!




  • Les clientes, les merceries, les créatrices et les influenceuses


Un grand merci à toutes celles et ceux qui tentent mes tissus et qui osent essayer une nouvelle marque de tissus bio !

Merci aussi à toutes celles et ceux qui me font confiance et qui acceptent que je ne sois pas encore certifiée GOTS, un grand grand merci à vous de coudre mes tissus!



  • La concurrence

Ah la concurrence ! Je trouve que globalement elle est plutôt bienveillante. J'ai eu l'occasion d'échanger avec nombre de créatrices et je n'ai pas été déçue !

Et pour celles et ceux qui vous diront que faire du BIO c'est facile mais qu’il faut être certifié GOTS sinon ce n'est pas du "vrai" BIO, je suis d’accord dans l’absolu, mais je pense qu’il faut être bienveillant dans la vie et donner leur chance aux entreprises qui débutent et qui font de leur mieux !

Il serait préférable de critiquer les vrais pollueurs textiles, ceux qui ne font aucun effort et surtout beaucoup de greenwashing plutôt que de taper sur les petites entreprises...



Tout cela pour revenir à la certification GOTS !
J’espère que les prochaines ventes pourront me permettent de mettre suffisamment d’argent de coté pour lancer la démarche avant la fin de l’année !


Vous aurez compris que je pense que chacun doit faire de son mieux, ce qu’il peut, et si tout le monde faisait déjà cela, on s’en porterait bien mieux et notre planète aussi !


Merci d'être arrivé jusque là !

Je peux dire sans aucune honte que je suis une entreprise engagée depuis le premier jour et ce n'est pas parce que je ne suis pas encore certifiée GOTS que je ne suis pas engagée!


 

Au plaisir !

Christelle Fahrni


Comment entretenir nos tissus?